Théâtre loufoque

26000 Couverts
Philippe Nicolle

À bien y réfléchir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant
ou La Sortie de résidence

durée 1 h 45
vendredi
14 février
 20 h 30
La Garance

L’entreprise Sterne est mécène de cette soirée

Pécou 15 €

Plein 21 €
Réduit 17 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €
Minima sociaux 3 €

En préambule du temps fort, organisé par La Garance, autour des « Arts dans la rue », nous vous proposons sur un plateau l’ultime répétition d’un spectacle de rue. Spectacle de rue répété dans un théâtre ? Étrange, non ? Que se passe-t-il ? Sommes-nous en pleine réalité ou au cœur d’une fiction ? Cette prochaine création sensible, naïve, désopilante et grinçante « scrute » avec une lucidité acérée le monde du spectacle. Comédie maîtrisée à la perfection par les comédiens qui jouent, avec une nonchalance parfaite, pour mieux servir l’absurde, la mise en abîme de la mise en abîme. Une farce réglée comme du papier à musique. Le piano, le saxo, le phrasé, tout sonne juste, même les effets ratés sont grandioses.

Une procession funèbre et musicale célébrant l’absurdité risible de la mort. Chanteurs aux fenêtres, projections lumineuses sur immeubles, marionnette géante, conversation amplifiée dans un camion-pizza, bref, du théâtre de rue… Grande urgence ! Ce soir, des décideurs sont annoncés et décideront du sort du spectacle… Problèmes de texte, de musique, d’effets, d’accessoires et de costumes… Comment fait-on pour répéter une procession de rue sur un plateau de théâtre ? Où est le sens ? Jouer dehors, c’est refuser le cadre, accepter l’aléatoire, le chaos, le populaire, la lune qui se lève… Où est le metteur en scène ? Pourquoi s’habille-t-il en femme ? Où commencent la répétition, la représentation, la vie réelle ? Pourquoi ces cris d’effroi en coulisses et ces traces sanglantes sur les murs ? Un théâtre jubilatoire.

Distribution

Mise en scène Philippe Nicolle assisté de Sarah Douhaire
Ecriture collective sous la direction de Philippe Nicolle
Interprètes Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Sébastien Chabane ou Pierre Dumur, Aymeric Descharrières, Servane Deschamps, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Erwan Laurent, Michel Mugnier ou Hervé Dilé, Florence Nicolle, Philippe Nicolle ou Gabor Rassov, Laurence Rossignol
Création musicale Aymeric Descharrières, Erwan Laurent

Création en 2016 au Théâtre d’Aurillac, en partenariat avec le festival Éclat

Parcours de fidélité

La Garance reste attentive au travail de Philippe Nicolle et de sa compagnie. Elle a déjà accueilli le spectacle Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare (un spectacle en salle qui eut lieu à l’extérieur !), en 2007, le 1er championnat de N’importe quoi, en 2009, Jacques et Mylène en 2012 et Wrzz en 2017

Mentions

PRODUCTION 26000 Couverts.
COPRODUCTION Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen - Les Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre National des Arts de la Rue - La Villette, Résidence d’artistes 2015 - Scène nationale de Bayonne et du Sud-Aquitain - Le Channel, Scène Nationale de Calais - Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique - Théâtre de la Ville d’Aurillac - Le Parapluie, Centre International de Création Artistique (Aurillac) - La Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau - Le Cratère, Scène Nationale d’Alès - Festival des Tombées de la Nuit - Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne - Théâtre Brétigny, Scène Conventionnée - La Vache Qui Rue, Lieu de Fabrique des Arts de la Rue à Moirans en Montagne - Ville de La Norville
SOUTIEN DRAC Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté - Ville de Dijon, la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, Centre national des Écritures du Spectacle, Spedidam.
Photo — Christophe Raynaud de Lage


A bien y réfléchir, ...

par Eric Demey
La Terrasse, le 26 avril 2016

Lire
On n'a pas trouvé de titre, mais on a bien ri aux 26000 Couverts

par Philippe Chevilley
Les Echos, le 2 juin

Lire
Retour gagnant pour les 26000 couverts !

par Stéphane Capron
scèneweb, le 1 juin 2016

Lire