Accessibilité

Archives saison 2006-2007

 
 

Thomas Guerry et Camille Rocailleux  

Echoa

Partager
 

A propos ? Comment danse un percussionniste ? Et comment sonne un corps de danseur ?
Bien sûr, sans pour cela échanger les rôles !
La question est posée, et les danseurs, les musiciens de cette compagnie, vont essayer de répondre avec ce spectacle, parcours insolite en sept tableaux, tantôt doux comme un chuchotement, tantôt puissants comme un carnaval.
La danse devient alors musicale et la musique visuelle et « ce concert de danse inattendu pour voir la danse d’une oreille neuve » n’est jamais dénué de fougue, d’espoir et de fantaisie.

 

Quand deux musiciens-percussionnistes (Camille Rocailleux, Samuel Favre) et deux danseurs-chorégraphes (Thomas Guerry, Eléonore Guisnet), issus du Conservatoire national de Musique et de Danse de Lyon, décident de s’inventer un parcours original, ils montent tous les quatre sur scène et fouillent la relation délicate entre la danse et la musique.

Objectif déclaré : Tendre un arc entre corps et son pour dépasser la classique cohabitation des musiciens et des danseurs. Dans cette volonté d’un espace commun subtil, ils posent sur le plateau deux structures de percussions, avec et autour desquelles la construction de la pièce va s’accrocher. Sans pour autant échanger leurs rôles, ils vont fouiller leurs gestes, s’approprier les rythmes des uns et des autres pour faire jaillir un sens inédit.

Comment un percussionniste danse-t-il ?
Comment sonne un corps de danseur ?

Echoa veut aiguiser la musicalité de la danse et souligner la chorégraphie de la musique. Un concert de danse inattendu pour voir la danse d’une oreille neuve.

Le temps est toujours aux expériences nouvelles

Ces quatre artistes abordent la scène, non plus dans leur mode d’expression habituelle, mais dans une volonté d’échanger au plus loin leurs similitudes, de se risquer hors de leurs frontières.

Dans cette recherche d’appropriation respective, musique et chorégraphie ont évolué ensemble, l’une et l’autre se laissant provoquer pour trouver ses propres transpositions poétiques.

Pour chacun, plutôt que de tenter de se confondre, il s’agissait bien plus de faire repérer l’essence commune, de se laisser provoquer dans son imaginaire pour retrouver, dans la forme autant que dans la pulsion, les étapes du passage et de la passation, du partage.

Sept tableaux s’explorent comme autant d’images successives, pour rendre compte de ce parcours insolite, tantôt doux comme un chuchotement, tantôt puissant comme un carnaval, jamais dénué ni de fougue ni de fantaisie.

- Télécharger le dossier complémentaire et découvrez la biographie des artistes, et les avis de la presse sur ce spectacle

Ce spectacle est également proposé lors de représentations destinées aux scolaires
- Cliquez ici pour en savoir plus sur les représentations et les actions auprès du public scolaire

- Cliquez ici pour connaître les autres spectacles jeune public
(représentations tout public, en famille)

Documents


 

Fichier PDF - 1.7 Mo
 
 
 
 
Haut de page